Partenariat de recherche “Montréal ville interculturelle”

Vers une ville interculturelle…

La ville a toujours été un lieu de co-habitation où les personnes d’origines différentes interagissent et partagent un certain nombre d’objectifs communs.  Dans ce sens l’énoncé de “ville interculturelle” n’a rien de nouveau.  En même temps nous savons que les vagues d’immigration récentes dans certains pays industrialisés soulèvent des inquiétudes sur les relations inter-ethniques, la discrimination et l’inégalité sociale.  À travers une approche interculturelle, les villes se donnent la mission de sensibiliser la population aux bienfaits de la diversité, mais en même temps elles s’engagent dans la lutte contre la discrimination et font la promotion active des interactions positives.  Dans certains cas les villes ont réussi à définir des cadres de référence pour guider les actions à travers plusieurs secteurs d’intervention.  Malheureusement, il y a peu de recherche sur les principes qui sous-tendent les politiques interculturelles et les processus impliqués dans leur implémentation.  Ici nous proposons des ressources pour répondre à ces questions et affronter ces défis.

Historique

À la fin de la première phase nous avons organisé une journée pour faire le bilan des activités (4 octobre 2015). Parmi les constats de cette journée nous avons remarqué 1) qu’il y a eu beaucoup d’interactions avec les différents partenaires, mais peu d’interactions entre les partenaires et 2) qu’il y a eu beaucoup de résultats concrets (concepts, outils, rapports), mais pas assez de mise en commun de ce qui a été produit ou réalisé. Lors de la réunion de fin de phase du comité scientifique tenu le 19 février 2016 nous avons fait d’autres constats par rapport à la première phase du partenariat : 1) il manquait des éléments et des initiatives dans la présentation du mois d’octobre ; 2) le point de vue des partenaires n’était pas assez présent dans les premiers documents du bilan. Suite à ces échanges nous avons décidé de faire une tournée auprès des différents partenaires pour avoir un plus grand nombre de points de vue et pour avoir des informations plus complètes. Le 4 mai 2016 nous avons organisé une journée de mise en commun pour entendre parler des initiatives des différents membres du partenariat. L’information dans ce rapport d’activités est le résultat de plusieurs étapes de consultation et d’évaluation :

  • Réunion de bilan avec tous les partenaires
  • Réunion avec le comité scientifique
  • Sondage d’évaluation et entretiens individuels avec tous les partenaires
  • Journée de mise en commun avec tous les partenaires
  • Bilan individualisé pour chaque partenaire (bilan, enjeux, activités à venir)

Description

En 2012 le Laboratoire de recherches sur les relations interculturelles de L’Université de Montréal (LABRRI) a mis sur pied un partenariat de recherche sur les dynamiques interculturelles dans l’espace urbain à Montréal. Ce partenariat a commencé avec une douzaine de partenaires communautaires, municipaux et universitaires et a été financé par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (programme de développement de partenariat). Dans la première phase de ce projet (2012-2015), nous avons misé sur trois objectifs : la documentation de l’expertise, la collaboration entre les différents acteurs, et l’élaboration d’outils. La deuxième phase de la recherche (2015-2019), est consacrée à la collecte systématique des données, à l’analyse des résultats de recherche et à la mobilisation des connaissances produites. Pour la deuxième phase, nous allons également valider le cadre théorique et le modèle d’analyse développés dans la première phase. La création d’une plateforme numérique (et plus tard un portail public) offrant des ressources sur la gestion des situations interculturelles en contexte urbain s’inscrit dans cette visée à long terme.

Objectifs de la première phase
  • Documenter l’état du savoir interculturel et la diversité des pratiques et expertises interculturelles
  • Améliorer la communication et faciliter la collaboration entre les différents acteurs et structures concernés par les dynamiques interculturelles
  • Proposer de nouvelles perspectives théoriques et méthodologiques pour comprendre les dynamiques interculturelles